Penser l’imaginaire et l’autonomie post-coloniale avec Frantz Fanon
Une émancipation créatrice

accueille une journée d’études autour d’un usage politique de l’imaginaire et de l’activité de création. Frantz Fanon avait analysé à l’époque coloniale le rapport entre l’aliénation culturelle et l’expression de la demande de la reconnaissance avec les formes d’autorité socioculturelle. Fanon contribue non seulement à établir les conditions d’intelligibilité de l’expérience esthétique, mais aussi à étudier les tensions et les liens qui se tissent entre l’esthétique et le politique, quand il s’agit de penser une alternative aux couples notionnels qui articulent les transformations de nos sociétés entre dominants et dominés. Dans cette démarche il semble possible de penser avec Fanon la complexité de la notion « d’étrangeté » pour revenir à une forme d’étrangeté, véhiculée par la pratique artistique, capable de dépasser les critères consolidés de l’évaluation de l’art et de son histoire.

 

Journée d'études organisée par Chiara Palermo en collaboration avec l'Université de Strasbourg.

Programme
samedi 8 juin
10:00Next10:15
Accueil des participants et présentation de la journée
10:15Next11:45
SESSION I Institution des arts et création contemporaine
10:15Next11:00
L’usage politique de l’imaginaire dans les arts contemporains
11:00Next11:45
Traduction interculturelle comme création chez Frantz Fanon
11:45Next12:00
Pause
12:00Next12:45
« Il n’y a pas d’alternative » ? Imaginer l’émancipation à l’âge du capitalisme racial néolibéral
12:45Next14:30
Pause-déjeuner
14:30Next18:00
SESSION II « L’étrangeté comme émotion »
14:30Next15:15
« Frantz Fanon. Un objet au delà d’autres objets » Pour un imaginaire décolonial : d’Othello à Jean-Michel Basquiat
15:15Next16:00
Un projet sur Frantz Fanon
16:00Next16:15
Pause
16:15Next17:00
Chorée dansante (Free and control)
17:00Next17:45
« Violence en temps de paix ». Une relecture des modes de violence dans les sociétés de la pacification
17:45Next18:00
Clôture de la journée

En collaboration avec l'Université de Strasbourg.

Biographies
Alenka Ambroz

est doctorante en philosophie à l'ENS de Paris sous la direction de Marc Crépon. Ses recherches portent sur les notions du traduisible et de l’intraduisible dans la pensée postcoloniale. Elle a travaillé en tant qu’interprète pour le slovène, le serbo-croate et l’anglais avec de différents organismes sociaux, comme stagiaire à l’Observatoire des discriminations de Paris 1 et comme chargée des TD en études culturelles à Paris 3.

Mohamed Bourouissa

est né en 1978. Mohamed Bourouissa vit à Paris. Son travail a été présenté au sein de nombreuses expositions personnelles et collectives en France comme à l’étranger entre autres : au Centre Pompidou (FestivalHors Pistes 2013), au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, au Palais de Tokyo, à la Galerie Édouard Manet à Gennevilliers, au Palazzo Grassi - François Pinault Foundation à Venise, au MAXXI à Rome, au New Museum of contemporary art àNew York, au Philadelphia Museum of Art, au SCAD d'Atlanta, au Finnish Museum of Photography d’Helsinki, au Muzeum Sztuki à Lodz, au Fotomuseum àRotterdam, à la Nikolaj Kunsthal de Copenhague, au KW Institute for Contemporary Art de Berlin ainsi que dans le cadre de la Biennale de Berlin et de la Biennale internationnale d’art contemporain de Venise. Mohamed Bourouissa expose au sein de l'exposition "Ici ailleurs" (Friche de la Belle de mai, Marseille) à l'occasion de Marseille 2013. Parmi ses dernières expositions personnelles, “Hustling”, Kamel Mennour, London, UK2018, Urban Riders”, Musée d'art moderne de la ville de Paris, La fureur du Dragon, Studio 13/16, Centre Pompidou, Paris, France 2017.

Olivier Marboeuf

est un auteur, performeur, curateur et producteur de cinéma. Il est le fondateur du centre Espace Khiasma (www.khiasma.net), qu’il a dirigé de 2014 à 2018 aux Lilas, en proche banlieue de Paris. A Khiasma, il a développé un programme s’intéressant aux représentations minoritaires et aux situations post-coloniales au travers de projections, de débats, de performances et de projets collaboratifs dans le Nord Est parisien. Ses textes croisent la fiction poétique et les théories spéculatives. Ils s’intéressent au lieu comme forme de présence et au corps comme paysage. Puisant dans l’imaginaire et la littérature des Caraïbes autant que dans les mythologies de la banlieue, Marboeuf explore des manières de rendre sensible l’histoire qui s’imprime dans les corps minoritaires et le récit des communautés errantes. Ses textes récents sont notamment publiés sur son blog.

Myriam Mihindou

est une artiste pluridisciplinaire. Franco-gabonaise, elle fonde son expérimentation artistique sur la notion de limite. Nomade, elle s'approprie les espaces, les incarne, nous donnant à voir des états de passage, initiatiques, cathartiques. La question du corps se rapporte alors à la mémoire, à l'identité et au territoire. Production « trans-émotionnelle » intégrant une dimension politique, le corps de l'œuvre entraîne par-delà les limites tangibles.

Chiara Palermo

est commissaire d’exposition et Docteure en Philosophie. Elle enseigne depuis 2014 à l’Université de Grenoble-Alpes, à partir de 2016, à l’Université de Strasbourg et à la HEAR. Elle a travaillé à Paris dans le secteur de l’information pour France 2 et a collaboré à la réalisation de plusieurs événements culturels, dont la préparation de l’exposition «Trace du Sacré» pour le Centre Pompidou. De 2008 à 2011 Chiara Palermo collabore aux expositions de la Galerie des femmes Antoinette Fouque à Paris et participe aux projets des éditions des Femmes, parmi lesquelles la rédaction du Dictionnaire des créatrices, Paris, Des femmes-Belin, 2013. En suite, elle est l’auteure d’articles divers dans le domaine de l’esthétique et prépare une monographie sur la relation entre peinture et performance. Sa réflexion porte sur l’héritage de la pensée de Merleau-Ponty dans l’expression artistique contemporaine traitant le domaine des arts plastiques, du cinéma et de la littérature. Son travail s’intéresse au surgissement des questions éthiques et politiques à partir de l’esthétique.

Joël De Rosier

est poète, essayiste, psychiatre et psychanalyste. Joël Des Rosiers est né aux Cayes (Haïti) le 26 octobre 1951. Descendant du colon français révolutionnaire Nicolas Malet, officier signataire de l'Acte d'indépendance d'Haïti, Joël Des Rosiers vit au Canada. À Strasbourg, il se lie à la mouvance situationniste au début des années soixante-dix. Il s'initie à la psychanalyse en suivant les séminaires du psychiatre et psychanalyste strasbourgeois Lucien Israël (1925-1996) dont les dernières études étaient consacrées au travail d'écriture de Marguerite Duras. Alors étudiant en médecine, Des Rosiers organise durant sa période de formation l'accueil de nombreux réfugiés clandestins et participe à la défense des sans-papiers en Alsace. Les liens entre médecine, psychanalyse et littérature n'ont cessé de se resserrer dans son œuvre. Joël Des Rosiers est chargé de cours au département de psychiatrie de l’Université de Montréal et membre du corps professoral du Canadian Psychoanalytic Society-Quebec Branch. Il est l’auteur de plusieurs recueils litteraires, dont Métropolis Opéra (1987), Tribu (1990), Savanes (1993), Vétiver (1999), Caïques (2008), Gaïac (2010) et Chaux (2015). Lettres à l'Indigène (2009). Il élabore dans deux essais Théories caraïbes. Poétique du déracinement (2009) [1996] un projet poétique lucide et cohérent qu’il poursuit dans Métaspora. Essai sur les patries intimes (2013). Son œuvre, traduite en plusieurs langues, a été couronnée de nombreux prix et distinctions En 2011, le Prix du Québec Athanase-David lui est décerné par le Gouvernement du Québec pour l’ensemble de son œuvre. Joël Des Rosiers est élu en octobre 2017 membre de l’Académie des lettres du Québec.

Rachida Triki

Professeur à l'Université de Tunis, elle a organisé plusieurs rencontres internationales sur les problèmes contemporains de la création et elle collabore à plusieurs catalogues et revues d'art. Elle a aussi été commissaire de plusieurs expositions d'arts plastiques, dont les plus récentes sont « Couleurs maghrébines » (Hôtel de ville de Paris), « Paysages croisés » (Paris et Djerba) et « Proximité » (Tunis), et cocommissaire des expositions « Contact Zone » (Bamako) et « Sans frontières » (Pontevedra). Elle est correspondante de revues d'art et d'esthétique dont Recherches poïétiques et Art'in 1. Elle est présidente et membre fondatrice de l'Association tunisienne d'esthétique et de poïétique, vice-présidente de la Société internationale de poïétique, membre du conseil d'administration de l'Association euro-méditerranéenne pour l'histoire de l'art et l'esthétique et membre délégué du comité exécutif de la Société internationale d'esthétique Parmi ses publications Esthétique et politique à la Renaissance, éd. Presses universitaires de Tunis, Tunis, 1989 ; Philosophie de la modernité, Beyrouth, 1992 ; L'image, Foucault, Deleuze, Lyotard (livre collectif), éd. Vrin, Paris, 1997 ; Peintures à Hasdrubal. Essai sur la peinture tunisienne et arabe (livre d'art), éd. Alif, Tunis, 2000 ; L'Esthétique et la question du sens, éd. Arcantère, Paris, 2001 ; L'Esthétique du temps pictural, éd. Centre de publication universitaire, Tunis, 2001 ; Femmes, culture et créativité en Tunisie (livre collectif), éd. Crédif, Tunis, 2002 ; Michel Foucault. La peinture de Manet (livre collectif), éd. du Seuil, Paris, 2004 ; L'artiste (livre collectif), éd. Klincksieck, Paris, 2005 ; Art et pouvoir (livre collectif), éd. Klincksieck, Paris, 2007 ; Politique de la photographie du corps, éd. Klincksieck, Paris, 2007 ; L'Image. Ce que l'on voit, ce que l'on crée, coll. « Philosopher », éd. Larousse, Paris, 2008 ; Paysages croisés (livre collectif), éd. Publications de la Sorbonne, Paris, 2009

Françoise Vergès

est une politologue et militante féministe « décoloniale » française. Françoise Vergès a publié de nombreux ouvrages et articles en français et en anglais sur les mémoires de l’esclavage, la psychiatrie coloniale, Frantz Fanon, Aimé Césaire, l’économie de prédation et la globalisation, le musée postcolonial, et les processus de créolisation dans les mondes de l’Océan indien. Parmi ses dernières publications : Un féminisme décolonial, 2018 ;  Le Ventre des femmes, Albin Michel, 2017 (traduction en anglais, Duke University Press). Françoise Vergès est aussi l’auteur de films, « Aimé Césaire face aux révoltes du monde » (2013) et « Maryse Condé. Une voix singulière » (2011) et a été consultante sur plusieurs films. Commissaire indépendante, elle a notamment organisé au musée du Louvre, « L’esclave au Louvre : une humanité invisible » en 2013 et 2013 et les expositions « Dix femmes puissantes » (2013) et « Haïti, effroi des oppresseurs, espoir des opprimés » (2014) pour le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes. Elle fonde aussi l'association "Décoloniser les arts" aux côtés de Gerty Dambury et Leila Cukierman.

Se réunir
Se documenter

N'afficher que les évènements avec :

Retrouver par tag

Revue(13)
Débat(12)
Art(5)
DLA(5)
Arts(3)
Exil(2)
CSIA(1)
Fiac(1)
Gaza(1)
Mode(1)
Noir(1)

Retrouver par intervenant

B
C
M
S
Novembre 2019
Octobre 2019
Septembre 2019
Juillet 2019
Juin 2019
Mai 2019
Avril 2019
Mars 2019
Février 2019
Janvier 2019
Décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018
Septembre 2018
Juin 2018
Mai 2018
Avril 2018
Mars 2018
Février 2018
Janvier 2018
Décembre 2017
Novembre 2017
Octobre 2017
Septembre 2017
Se détendre
Faire une réservation

Bienvenus à . Vous pouvez faire une demande de réservation au bar grâce au formulaire ci-dessous. Nous reviendrons ensuite vers vous par téléphone au plus vite!

Contact
Décembre 2019
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Janvier 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Février 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
Mars 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Avril 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Mai 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Juin 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Juillet 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Août 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Septembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Octobre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Novembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Décembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Vous avez sélectionné une date à laquelle un évènement a lieu, limitant l'espace disponible. Nous vous suggérons de sélectionner une autre date si cela venait à gêner.
Merci pour votre demande de réservation. Nous revenons vers vous au plus vite.
Privatiser l'espace

propose des prestations de privatisation (à partir de cent personnes). Vous pouvez en ce sens remplir le formulaire ci-dessous.

Contact
Décembre 2019
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Janvier 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Février 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
Mars 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Avril 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Mai 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Juin 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Juillet 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Août 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Septembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Octobre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Novembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Décembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Un évènement a lieu à la date que vous avez sélectionnée.
Merci pour votre demande. Nous revenons vers vous au plus vite.
Informations
Le Projet

, un lieu de Savoir-vivre et de Faire-savoir

 

Fondé par Kader Attia, Zico Selloum et leur famille.

 

met au défi les postures amnésiques et délétères. C’est un lieu convivial qui engage, en toute indépendance, les chantiers du vivre et du penser ensemble.

 

En mettant en oeuvre ce projet, l’artiste Kader Attia entend poser au présent les questions de la décolonisation des peuples comme celle des savoirs, des comportements et des pratiques. Située dans un quartier où se mélangent populations africaines, indiennes et asiatiques, à deux pas de la gare du nord et donc aux carrefours de l’Europe comme du monde, vise à réunir — sans exclusion et à travers ces formidables tribunes que peuvent être la création artistique et intellectuelle — toutes les identités et toutes les histoires, en particulier celles des minorités.

 

Tout à la fois repère et refuge, est un espace à l’identité bigarrée : c’est un bar et une agora ; c’est un laboratoire et une lieu de fêtes ; c’est un lieu de paroles, d’écoutes, de partages, d’expérimentations et de monstrations.

 

 

Une architecture

Protégé du tumulte de la rue, l’espace en retrait de est dominé par une haute verrière qui offre une lumière zénithale et paisible. Au rez-de chaussée, se déploie sur plus de 200 m2 l’espace du bar où l’on peut venir se reposer en prenant un café, où l’on donne rendez-vous à des amis pour boire un verre, où l’on peut manger sur le pouce, venir écouter un concert ou encore assister à une projection.

 

Au premier étage, une grande mezzanine donne sur le bar comme sur une court intérieure. Isolé du rez de chaussée par des vitres qui ne laissent passer que la lumière, cet espace est dédié au partage des savoirs en mouvement. On peut venir y écouter et proposer d’autres formes de pensées à travers des dialogues publics. entend accueillir des collectifs, des militants, des groupes de recherches universitaires, des artistes, des acteurs sociaux pour les inviter à des partages libres d’expériences et de savoirs. On peut ici assister à des conférences, des lectures, des témoignages, participer à des workshops, des ateliers d’écritures…

 

Le deuxième étage est consacré aux différentes formes et concepts de l’art. Loin du contexte muséal ou institutionnel, les propositions artistiques y sont aussi bien conceptuelles que formelles, a-formelles ou performées. Les projets présentés sont également l’occasion d’élaborer une pensée critique non académique, en lien constant avec les enjeux de notre présent.

 

La structure architecturale du bâtiment, idéale pour ce type de combinaison, offre une grande fluidité entre les différents espaces car ici la vie, la pensée, l’engagement et les pratiques de l’art interagissent en synergie.

 

 

Une expérience de défragmentation

se construit autour de la volonté de répondre à une urgence impérieuse de réparations sociales et culturelles.

 

Par delà les clivages religieux ou politiques, nos sociétés contemporaines ont atteint un niveau jusqu’alors inégalé de fragmentation que seul l’aménagement d’espaces de dialogues, de rencontres, de confrontations permettra de faire reculer. Ici comme un peu partout ailleurs, les fractures se démultiplient dans un silence criant, avec une violence accrue. est une expérience de dé-fragmentation, de dé-morcellement, de réparations dans laquelle tout le monde est le bienvenu. Ce projet entend permettre aux savoirs universitaires de sortir des arcanes du pouvoir institutionnel et élitiste en leur permettant de se confronter à d’autres formes de transmissions. Il entend émanciper des modes d’appréhension et de savoir populaires, parfois non occidentaux, souvent minorés.

 

souhaite décloisonner les savoirs, les pratiques, en valorisant une approche trans-culturelle, trans-disciplinaire et trans-générationnelle dans lequel tous et chacun trouve une place. Nous faisons le pari que sous l’égide de l’échange et de la palabre, l’art comme la pensée sont parmi les vecteurs les plus forts de cette défragmentation.

 

Si est un lieu physique de rencontres, elle oeuvre également à l’archivage de ce présent en train de se faire et met à disposition librement les échanges et les expérimentations dont elle est le théâtre. 

Horaires

Du mardi au samedi, de 10h à 2h du matin

Le lundi et le dimanche de 15h à 23h

Accès

128 rue La Fayette, 75010 Paris (Google Maps)

Métro
Gare du Nord / Gare de l'Est / Poissonnière

Lignes
2, 4, 5, 7

RER
B, D, E

Bus
38, 39, 42, 43, 46

Arrêt du bus en face de l'entrée
Lignes 26, 32, 42, 43, 48

L'équipe

Kader Attia

Directeur et co-fondateur

Zico Selloum

Co-Fondateur de

Sylvie Labiche

Directrice Administrative & Financière

Pascale Obolo

Responsable du Salon du Livre d'art des Afriques et des Editions de

Alix Hugonnier

Coordinatrice de la programmation culturelle et artistique

Lucas Erin

Coordinateur de la production

Ava Attia

Responsable des réservations

Kristell Charbonneau

Responsable des privatisations - DRH

Christelle Boco

Responsable bar

Nous suivre

Afin de suivre notre actualité, ou encore avoir des informations sur les évènements à venir, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en suivant ce lien : inscription.

To subscribe to our english newsletter, please follow this link : subscription.

Proposer un évènement

Vous pouvez nous écrire ici pour proposer un évènement à . Toutes les demandes sont étudiées.

Contact

Sélectionnez un type de projet

Décembre 2019
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Janvier 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Février 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
Mars 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Avril 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Mai 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Juin 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Juillet 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Août 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Septembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Octobre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Novembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Décembre 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Un évènement a déjà lieu ce jour là. Nous vous suggérons de sélectionner une autre date.
Seuls les fichiers de 20 Mo ou moins sont acceptés. Si votre fichier est plus lourd, merci d'utiliser un service comme wetransfer.com puis de copier le lien de téléchargement ci-dessous :
Merci pour votre proposition! Nous faisons notre possible pour revenir rapidement vers vous.
-
La Radio

est avant tout un lieu d'échange et de partage, et c'est dans cette idée que nous vous mettrons prochainement à disposition deux playlists : une comprenant notre sélection musicale, tandis que l'autre regroupera les derniers podcasts mis en ligne. Ces podcasts sont également disponibles directement dans leur évènement associé, prêts à être lancés pour accompagner votre visite.

 

Cette radio est disponible grâce à la plateforme de musique en ligne Soundcloud. Sur chaque podcast, le logo Soundcloud vous permettra d'accéder à sa page liée.